L’amour dans la spiritualité conjugale

L’amour est toujours neuf

Article rédigé par une équipe de rédacteurs pilotée par l’Équipe Responsable Internationale des Equipes Notre-Dame.
Extrait de « Sexualité et spiritualité conjugale – Une invitation au dialogue »

amour spiritualité conjugale couple

L’amour nous renouvelle

Quand nous nous regardons dans les yeux, nous voyons notre vérité et notre nouveauté, et nous faisons en sorte que notre amour soit dynamique. C’est la façon de nous renouveler chaque jour. Si nous renouvelons notre mesure 1 de l’autre, nous saurons ce qui en lui a grandi ou diminué et ce que nous devons accepter de nouveau, c’est-à-dire de ne pas nous cataloguer avec le risque de dire « je sais bien ce que tu penses », « tu fais toujours la même chose » ou « je sais ce que tu vas me dire ».

En reprenant cette mesure de l’autre, nous nous ouvrons à une nouvelle idée, à un sentiment nouveau et au désir du moment. C’est que l’amour nous renouvelle, évite que nous nous regardions en tenant tout pour acquis. Soufflons ensemble sur la poussière de la routine pour « ne pas fermer la porte à la nouveauté chez moi et à la surprise chez toi » et quand nous sentirons ensemble la chaleur de nos corps, disons-nous « je crois en toi et je crois en ta capacité d’être neuve (neuf) chaque jour, parce que si je croyais “ seulement en ce que peut démontrer la science ”, je perdrais beaucoup de choses réelles comme la vie elle-même » 2. En prenant tes mesures, je veux t’accepter et te fêter et je veux que ma vie soit imprégnée de toi. Pensons au sens profond des vers suivants de la poétesse cubaine Dulce Maria Loynaz :

 » Si tu m’aimes, aime-moi entière, non à travers des zones d’ombre et de lumière.
Si tu m’aimes, aime-moi noire et blanche et grise et blonde et brune.
Aime-moi de jour et aime-moi de nuit et à l’aube, la fenêtre ouverte.
Si tu m’aimes ne me découpe pas, aime-moi telle que je suis ou ne m’aime pas. « 

L’amour se renouvelle avec la
communication

Communiquer dans l’intimité, c’est déjà nous accepter et nous refuser à dire « je t’aime mais tu dois changer » parce que nous nous tromperions. Le « je t’aime » sincère nous renouvelle et nous met le « mètre » dans la main pour rendre vivant notre amour et pour « qu’on s’appuie sur la passion, l’intimité et l’engagement personnel »3 . En prenant des mesures, nous pouvons crier « je suis ici, tu me vois ? » même si mon corps a changé, je suis le même (la même) et si nous nous mesurons, nous comblerons le désir de la passion, nous embrasserons notre corps qui cherche l’amour et caresserons l’âme qui a besoin de compréhension. Et, à d’autres moments, nous supplierons « aime moi quand je le mérite le moins parce que c’est là que j’en ai le plus besoin »4 parce que je veux rire, m’abandonner et me livrer en toute confiance.

 » L’amour est ce qui ne peut pas se perdre.
L’amour change le passé.
L’amour fait que deux soient un sans cesser d’être eux-mêmes.
L’amour remplit tous les creux que vous vous créez.
L’amour est ce qui permet de vous voir dans les moments de difficulté. « 

L’amour est énergie

Notre coexistence fait des nœuds qui coupent le flux énergétique entre nous : l’anxiété, la négativité, les refus, les critiques, les jugements, les indifférences et la culpabilité en sont la cause. Tout cela dessèche nos corps. L’ego, l’immaturité, le manque d’humilité : tous ces éléments additionnés ferment les voies énergétiques de l’amour. Seul un amour renouvelé par des gestes de tendresse peut nettoyer ces voies, redonner l’empathie, ôter les peurs, réjouir et induire la compassion qui redonnera la complicité à nos corps. Laissons le geste affectueux, le sourire chaleureux ou le regard chargé de promesses faire couler l’énergie de nouveau. Toute cette énergie qui va de l’un à l’autre en sera enrichie ! N’ayons pas peur de nous montrer tendres et amoureux avec la personne que nous aimons, ou d’avoir honte de lui demander qu’elle nous livre son corps.

Article paru dans La Lettre des Equipes Notre-Dame n° 242 – Juin/Septembre 2021

1Mesure : au sens d’appréciation de la valeur, de l’importance de l’autre conformément à la définition I-3 du Petit Robert : valeur, capacité appréciée ou estimée. Donner sa mesure, montrer ce dont on est capable. Prendre la mesure, la juste mesure de quelqu’un.

2Ecologia mental – Felix Toran – Edition grupo planeta – 2014 – Barcelona.

3La violencia contra las mujeres – Esperanza Bosch et autres – Edition S. XXI – 2013 – Barcelona.

4Proverbe chinois.