Le mariage, chemin de bonheur

La grâce du sacrement de mariage

L’amour des époux

Les époux se donnent le sacrement de mariage, qui leur apporte force et joie pour progresser l’un par l’autre jusqu’à Dieu. Si les époux laissent la grâce agir en leurs cœurs, s’ils croient profondément que l’Amour de Dieu pour un homme et une femme qui se confient à Lui fera grandir leur amour, le rendra plus fort, les aidera dans leur désir de fidélité et qu’Il sera présent chaque jour à leurs côtés dans les joies comme dans les épreuves, alors leur mariage sera chemin de bonheur et rayonnera autour d’eux.

Ainsi le couple chrétien est changé en un autre couple et cette transformation se produit sous l’effet de la grâce du sacrement : grâce de purification pour guérir de notre égoïsme et dilater notre coeur, grâce de transfiguration qui permet à l’amour de se dépasser, et grâce de Fécondité qui nous aide à amener nos enfants à Dieu.

De même que Dieu prit autrefois l’initiative d’une alliance d’amour et de fidélité avec son peuple, ainsi, maintenant, le Sauveur des hommes, Époux de l’Église, vient à la rencontre des époux chrétiens par le sacrement du Mariage. Il reste avec eux, Il leur donne la force de le suivre en prenant leur Croix sur eux, de se relever après leurs chutes, de se pardonner mutuellement, de porter les uns les fardeaux des autres, d’être soumis les uns aux autres dans la crainte du Christ (Ep 5, 21) et de s’aimer d’un amour surnaturel, délicat et fécond. Dans les joies de leur amour et de leur vie familiale, Il leur donne, dès ici-bas, un avant-goût du festin des noces de l’Agneau.

Catéchisme de l’Eglise Catholique 1642

Un chemin de bonheur

Dieu désire le bonheur des époux : depuis les origines, Il a voulu l’union de l’homme et de la femme, Il veut que les époux, unis en lui, soient heureux.

Quand les époux s’appuient sur la force de leur sacrement, quand ils vivent de cette grâce particulière reçue le jour de leur mariage, ils sont capables d’aimer comme Dieu aime. Alors l’amour devient source de joie, mais aussi un soutien dans les moments plus difficiles. Et il devient signe de l’amour de Dieu pour tous les hommes.

Chacun des époux doit avoir le désir de faire grandir l’amour conjugal.

Quelques moyens pour construire l’amour :

Chercher d’abord le bonheur de l'autre 
Rendre l’autre heureux me rend heureux et, pour cela, je suis disposé(e) à modifier certaines habitudes, certains comportements qui peuvent le peiner, voire le faire souffrir. L’écoute, l’attention, la générosité, l’ouverture d’esprit, la bienveillance : tout cela est gage de bonheur dans le couple.
Cultiver l’amitié dans le couple
Cette amitié entre les conjoints est primordiale, elle repose sur la confiance, la fidélité, la complicité, elle s’entretient par le temps consacré l’un à l’autre, autour de confidences échangées, autour de projets, d’activités, de centres d’intérêt communs.
Communiquer pour mieux s’aimer
La communication est essentielle dans la vie de couple. Elle s’exprime d’abord par la parole : il est essentiel de vouloir se parler, échanger en vérité, en prenant soin d’écouter l’autre, de prendre en compte son point de vue, et de parler à la première personne : dire ce que je ressens, ce qui me donne de la joie et ce qui me rend triste, ce que j’aimerais… La communication passe aussi par des attitudes de notre corps : les regards, les gestes d’affection, les attentions, et bien sûr par la sexualité.
Savoir pardonner et demander pardon 

La vie commune est remplie de petites blessures, parfois involontaires, que l’on se fait l’un à l’autre, et qui peuvent s’accumuler si on ne prend pas la peine de s’en parler, et de se demander pardon. Le pardon se donne et se reçoit d’abord dans les petites choses : les petits pardons facilitent les pardons plus importants qui pourraient survenir.

C’est un vrai chemin d’humilité. Et on sait que la grâce du Christ, qui s’est engagé avec nous le jour de notre mariage, nous est toujours offerte pour nous aider à aimer comme Il nous aime, à pardonner comme Il nous pardonne.
Lire notre article sur le couple à l’école du pardon.

Ouvrir son foyer
L’amour conjugal vrai, simple, joyeux ne peut que rayonner et s’ouvrir largement.

Comme nous y invite le pape François : « Sous l’impulsion de l’Esprit, le cercle familial non seulement accueille la vie en la procréant dans son propre sein, mais il s’ouvre, sort de soi pour répandre son bien sur d’autres, pour les protéger et chercher leur bonheur. Cette ouverture se révèle dans l’hospitalité ». (Amoris Laetitia N° 324).

Un amour conjugal enraciné dans le Christ

Enraciné

Chercher d’abord le bonheur de l’autre, cultiver l’amitié dans notre couple, communiquer pour mieux nous aimer, savoir pardonner et demander pardon, ouvrir notre foyer, tout cela nous rendra d’autant plus heureux que nous enracinerons notre amour dans le Christ.

Soyez sûrs que le Seigneur, ensuite, ne vous laissera pas seuls ! Faites-le entrer chez vous comme s’il faisait partie de votre famille, il vous soutiendra toujours. (Pape François 4 octobre 2013)

Oui, le Christ nous rend capables d’aimer comme Lui, si nous acceptons de Lui donner la première place dans notre foyer. Pour vivre cela, le couple peut s’appuyer sur :

  • L’aide des sacrements, notamment l’Eucharistie, où le Christ se donne à nous, don total qui nous ouvre à l’amour total de notre conjoint et de notre prochain.
  • La prière personnelle
  • La prière en couple : le père Caffarel a écrit que « la prière conjugale est le trésor de grâce du sacrement de mariage ». C’est le moyen de renouveler en chacun des conjoints la grâce de leur sacrement.Prier en couple, c’est prendre du temps ensemble devant le Seigneur, tout simplement ; le louer pour ce qu’il nous donne, offrir nos difficultés, réciter un « Notre Père », lire la Parole de Dieu et la laisser nous habiter… Chaque couple, peu à peu, trouvera sa façon propre de prier ensemble.

Ainsi, l’amour conjugal, peu à peu, se transforme, grandit ; le couple chrétien devient témoignage et image de l’amour indéfectible et inconditionnel dont Dieu aime l’humanité.