Appel et responsabilité

Revêtir le tablier de service : quelle chance !

Des responsabilités vécues en couple

Comme mouvement de laïcs les Equipes Notre-Dame reposent sur une organisation interne s’appuyant sur une chaine de responsabilités assurées par ses membres ; cette chaîne est indispensable pour la vitalité du mouvement. Assurer une responsabilité c’est une belle façon de se mettre au service des équipiers et de vivre l’entraide très concrètement.

Toutes ces responsabilités sont reçues et assumées en couple, c’est une des caractéristiques du mouvement des Equipes Notre-Dame.

Elles s’exercent avec le soutien d’une équipe, qui accompagne le couple responsable dans sa mission.

appel et responsabilité aux END

  Vivre l’appel dans la confiance  

Au sein des Equipes Notre-Dame, les responsabilités se reçoivent toujours en réponse à un appel. Chaque responsabilité est un service limité dans le temps (1, 3, 4 ou 5 ans selon les missions).

Tous les couples équipiers peuvent donc être appelés ; s’ils choisissent de répondre à cet appel et de le vivre dans la confiance, c’est une chance pour eux, et cela permet au mouvement d’accueillir et de refléter des sensibilités et intelligences différentes.

Une chance et une formation

Être au service quelle chance !

Les responsabilités s’exercent toujours de façon bénévole. En se mettant au service, les couples vivent de façon concrète l’entraide fraternelle, à l’opposé de nos penchants parfois consommateurs et individualistes. C’est aussi une école d’humilité que de bénéficier du service des autres et de se savoir redevable. Ecole de gratitude réciproque !

Faire grandir ses talents

Assurer une responsabilité c’est avoir la chance de faire grandir ses talents, en s’appuyant sur la prière, la confiance dans une équipe, et de bénéficier d’une formation adaptée proposée par le mouvement en début de mission.

Le mouvement des Equipes Notre-Dame attache beaucoup d’importance à la notion de collégialité aujourd’hui mise en avant dans l’Eglise :

pour chaque responsabilité, l’analyse des sujets, le discernement et les décisions doivent être partagés autant que possible en collégialité. Le couple qui assure un service ne l’exerce pas comme un pouvoir mais il doit favoriser la communion, la coresponsabilité et l’unité avec les autres équipiers.

La Collégialité