Façons de faire le partage

Version imprimableVersion imprimable


Le partage a son identité propre, bien différente de la mise en commun et de la prière, même si il possède la “dynamique de la mise en commun” et le “climat de la prière”. Il est donc primordial de lui donner sa place à part entière.

Chaque équipe doit décider le moment de la réunion où faire le partage et la façon de le faire. Cette décision ne sera pas prise une fois pour toutes, mais sera modifiée selon les circonstances et le temps de vie de l'équipe.

Nous croyons devoir indiquer quelques conseils qui peuvent être utiles :

  • Il existe la possibilité de partager plus à fond chaque mois un point concret d'effort en particulier, et les autres de manière plus générale, ou bien de toujours partager sur tous les points de manière globale. Il peut être bon également qu'un foyer, chaque mois, partage plus à fond sur un point concret d'effort
  • Quand l'un parle, les autres l'écoutent. Toutefois le dialogue n'existe pas si celui qui partage parle seul ; les autres peuvent donc intervenir. Pas tous, mais celui qui a vraiment quelque chose à apporter. Le foyer responsable est le modérateur de ce dialogue. Le conseiller spirituel peut y jouer un rôle important en soulevant les questions de fond. Exposé et “réponses” se font dans un climat de prière, jamais à la légère ou d'une manière frivole.
  • Le temps qui suit la prière est le plus approprié pour le partage car celui-ci bénéficie du climat de présence de Dieu instauré par la prière et il le prolonge. Nous nous trouvons devant Dieu. Lui seul peut rendre nos efforts fructueux, pardonner nos faiblesses et donner un sens à nos échecs. C'est lui qui nous a donné ces compagnons d'équipe désireux de nous aider et d'accueillir notre aide. C'est son Esprit que nous nous efforçons de suivre dans nos comportements.
  • Le partage peut s’effectuer sous forme de prière.
  • Le partage est la clé de l’entraide fraternelle et spirituelle ; c’est le point de départ de la charité fraternelle.

Retour