Le Père Caffarel

Version imprimableVersion imprimableVersion PDFVersion PDF


Sa vie - Un
oui à Dieu à transmettre

Invitation des couples à vivre la rencontre d’Amour…

Le créateur inlassable...

Le temps de l’effacement attentif...

 La canonisation...

L’homme aux mille écrits… ?

L’homme de prière… Le Père Caffarel : un modèle…

Pour aller plus loin :
- Visiter le site des Amis du Père Caffarel
- Livres sur le Père Caffarel


Sa vie - Un oui à Dieu à transmettre

Naissance à Lyon, le 30 juillet 1903
Ordination à Paris, le 19 avril 1930

Mort à Troussures (Oise), le 18 septembre 1996

Une 1ère rencontre décisive…

En mars 1923 : « A vingt ans, Jésus-Christ, en un instant, est devenu Quelqu’un pour moi… J’ai su que j’étais aimé et que j’aimais et que désormais entre Lui et moi ce serait pour la vie. Tout était joué. »

Cet amour du Seigneur dicte sa conduite : « être aimé, aimer ». Son ministère sacerdotal s’exerce d’abord auprès des jeunes de la JOC, puis des Equipes Notre-Dame.


Une 2ème rencontre décisive…

En 1938, le père Caffarel rencontre plusieurs couples qui désirent vivre pleinement leur mariage chrétien.
Le 25 février 1939 : le 1er groupe de foyers est né.

De quoi parle-t-on ?... de l’amour au sein du couple, sanctifié par un sacrement. Image de l’amour trinitaire. Source de sainteté et de fécondité.

Le Père Caffarel découvre avec ces jeunes couples que le mariage n'est pas simplement pour eux un devoir religieux pour être moralement en règle où chacun pourrait vivre sa vie chrétienne de son côté. Mais qu'il est le fondement d'une "communauté de vie et d'amour" où tout est mis en commun, du charnel au spirituel.

La « spiritualité conjugale » est l’intuition centrale de ce mouvement de gens mariés appelés à se sanctifier, non pas malgré le mariage, mais dans et par le mariage.

Une nouvelle aventure se fait jour : « le couple, cet inconnu ! ».
C’est la primauté de l’amour au sein du couple.

Mari et femme, s’ils œuvrent chacun de leur côté, c’est comme couple qu’ils s’adonnent aux tâches variées qui les requièrent. Toute leur vie active a forme conjugale.
C’est en s’aimant toujours davantage, corps et âme, et en accomplissant la mission de leur amour, qu’ils avancent vers la sainteté.


Invitation des couples à vivre la rencontre d’Amour…

En 1945, la Lettre à de jeunes foyers qui faisait le lien entre tous les nouveaux groupes naissants à Paris et en province, fait place au bulletin Groupes Notre-Dame des Foyers.

Dans son premier éditorial, le Père Caffarel marque l’orientation essentielle du Mouvement : « Que Dieu soit chez vous premier cherché, premier aimé, premier servi. Aimez-vous : quand la charité s’accroît en votre foyer, elle grandit dans l’Eglise dont il est la cellule vivante. »

La même année, l’Anneau d’or, cahier de spiritualité conjugale et familiale, publie des articles et témoignages qui offrent aux foyers l’instrument pour mieux comprendre et mieux vivre « la spiritualité conjugale ». Les groupes forment comme un laboratoire expérimental de cette spiritualité du foyer chrétien, que la revue fait largement connaître.

En 1947, le Père Caffarel et quelques foyers ressentent le besoin d’une structure plus solide et d’une certaine codification de ce qui se vit dans les « Groupes Notre-Dame des Foyers ».

Le 8 décembre 1947, en la fête de l’Immaculée Conception, la Charte des « Equipes Notre-Dame » est rédigée et publiée dans la Lettre mensuelle.

Le créateur inlassable...

Dès les années 50, il guide le développement international du mouvement. Belgique, Suisse, Luxembourg, puis le Brésil, le Sénégal… Rapidement, les cinq continents voient démarrer des équipes Notre-Dame.

Le Père Caffarel rend visite à ces nouvelles équipes pour les encourager et prier avec elles. Il se rend par exemple trois fois au Brésil en 1950, 1956 et 1973.

En 1960, nommé consulteur au Concile Vatican II, il rédige à l’intention de la commission pour l’Apostolat des laïcs, plusieurs communications sur le mariage chrétien et la mission apostolique du couple et de la famille.

En 1960 également, il lance une permanence de prière de nuit, "les Veilleurs". Alors se forme une chaîne ininterrompue d'intercession à travers le monde, avec une intention particulière pour les couples.

Il répond à la demande des veuves en fondant Espérance et vie et la Fraternité Notre Dame de la Résurrection, groupement spirituel des veuves pour faire découvrir à celles-ci que l’amour est plus fort que la mort.

Il co-fonde les Centres de Préparation au Mariage (CPM) avec les pères Joly et d’Heillly pour discerner et approfondir les richesses du sacrement du mariage pour les fiancés.

En 1970, le Pape Paul VI reçoit à Rome les responsables du mouvement et son fondateur. Il confirme, devant 2000 foyers venus de 23 pays, l’intuition fondamentale du Père Caffarel sur la vocation propre des couples mariés.


Le temps de l’effacement attentif...

En 1973, Le Père Caffarel quitte la direction du mouvement pour laisser la place à une équipe plus jeune, capable de poursuivre son développement « dans la fidélité à l'intuition des origines et l'intelligence des besoins des temps ».

Il se retire dans la maison abritant l’école de prière qu’il avait fondée à Troussures (Oise).

Il reste attentif à l’évolution du mouvement. En 1987, devant les responsables régionaux européens réunis à Chantilly, il met en perspective le projet initial, ce qui a été bien compris et bien assimilé, ce qui a été insuffisamment compris, ce qui ne pouvait pas être vu dans le contexte de l’époque. Il trace les priorités du mouvement pour la fin du siècle, priorités qui restent d’actualité aujourd’hui.

Il décède à Troussures en 1996.

En 2010, au Collège des Bernardins à Paris, un important colloque est consacré à son apport à l’Eglise et à la vocation des couples mariés. (Les Actes du colloque sont publiés et en vente sur la boutique en ligne des Equipes Notre-Dame)


La canonisation...

La cause de canonisation du Père Caffarel a été ouverte le 26 avril 2006 dans sa phase diocésaine à Paris, diocèse dont il était prêtre, à la demande de Mgr Vingt-Trois, archevêque de Paris. Le postulateur en a été le Père Paul-Dominique Marcovits, dominicain, ancien conseiller spirituel de l'équipe responsable France Luxembourg Suisse.
Le 18 octobre 2014  a eu lieu en l'église Saint-Augustin à Paris la clôture de l'enquête canonique diocésaine, présidée pat Mgr de Moulins-Beaufort, évêque auxiliaire de Paris. Le dossier a quitté Paris pour Rome, où la Congrégation pour la cause des Saints va rédiger la positio, synthèse de toute l'enquête, montrant la vie, les vertus et la sainteté du Père Caffarel.



L’homme aux mille écrits … ?

Outre les mouvements qu’il a fondés, il laisse de nombreux ouvrages propres à susciter des « chercheurs de Dieu ».

Auteur d’une quinzaine d’ouvrages sur l’amour, le mariage, la prière, il a également écrit de nombreux articles.

  • Propos sur l’amour et la grâce, Paris, Feu Nouveau, 1954

  • L’amour plus fort que la mort, avec A.-M. CARRE, L. LOCHET, A.-M. ROGUET, Paris, Feu Nouveau, 1958 et Paris, Cerf, Coll. Foi Vivante, 1958

  • Lettres sur la prière, Paris, Feu Nouveau, 1960

  • Présence à Dieu. Cent lettres sur la prière, Paris, Feu Nouveau, 1967 et Paris, Parole et Silence, 2000

  • La pensée de Paul VI sur Sexualité, Mariage, Amour, Introduction et notes du Chanoine H. Caffarel, Texte intégral du discours du Pape aux Equipes Notre-Dame le 4 mai 1970, Paris, Feu Nouveau, 1970

  • Amour, qui es-tu ? Grandes pages sur l’amour d’écrivains contemporains présentées  par Henri Caffarel, Paris, Feu Nouveau, 1971

  • Nouvelles lettres sur la prière, Paris, Feu Nouveau, 1975 et  Paris, Parole et Silence, 2006

  • Aux carrefours de l’amour, Paris, Feu Nouveau, 1980 et  Paris, Parole et Silence, 2001

  • Cinq soirées sur la prière intérieure, Paris, Feu Nouveau, 1980 et Paris, Parole et Silence, 2003

  • Dieu, ce nom le plus trahi, Anthologie, Paris, Feu Nouveau, 1980

  • Camille C. ou l’emprise de Dieu, Paris, Feu Nouveau, 1982

  • Le portrait spirituel de Camille C., Paris, Feu Nouveau, 1982 

  • « Prends chez toi Marie, ton épouse »,  Paris, Feu Nouveau, 1983 et Paris, Parole et Silence, 2005

  • L’oraison. Jalons sur la route, Paris, Parole et Silence, 2006 (réédition d’une brochure des Editions du Feu Nouveau)


L’homme de prière …

Le père Caffarel veut instaurer la prière au centre de toute vie baptismale.

Les soirées sur la prière ; les cahiers d’oraison, la maison de prière de Troussures, les écoles d’oraison (Création de lien avec école d’oraison) sont les réponses concrètes qu’il a données pour témoigner de l’importance de la prière.


Père Caffarel : un modèle …

L’enjeu de la grandeur du mariage est toujours actuel. Par là, le Père Caffarel apparaît comme un prophète du XXème siècle ayant saisi tous les enjeux du couple et de la famille dans notre société et en tentant d’y donner des réponses.

Une démarche de canonisation a été ouverte en 2005 par l’association les amis du Père Caffarel pour que le Père Caffarel soit donné comme modèle à toute l’Eglise. Sa vie est en effet un exemple vivant d’action et de prière au service de l’Amour.

Site des Amis du Père Caffarel : Cliquer ici -

Télécharger : Prière pour la canonisation du Père Caffarel
Le dépliant des Amis  Père Caffarel



Pour aller plus loin - Livres sur le Père Caffarel

Actes du colloque sur le Père Caffarel au Collège des Bernardins, les 3 et 4 décembre 2010

Le Père Caffarel - Des Equipes Notre-Dame à la maison de prière - 1903-1996
Editions Collège des Bernardins/Lethielleux, 2011
En vente en ligne sur la boutique des Equipes Notre-Dame

Jean et Annick ALLEMAND :

  • Les Equipes Notre-Dame. Essor et mission des couples chrétiens, Paris, Equipes Notre-Dame, 1988
  • Henri Caffarel. Un homme saisi par Dieu, Paris, Equipes Notre-Dame, 1997
  • Prier 15 jours avec le Père Caffarel, fondateur des  Equipes Notre-Dame, Paris, Nouvelle Cité, 2001


Gérard et Marie-Christine de ROBERTY :

  • Père Henri Caffarel : A la rencontre, Mesnil Saint-Loup, Editions Le Livre Ouvert, Coll. Paroles de Vie, 2007