La règle de vie

Version imprimableVersion imprimableVersion PDFVersion PDF

 

Une règle pour la vie : La règle de vie est l'ensemble des dispositions qu'un équipier adopte dans son désir de répondre toujours mieux à l'appel du Christ : « viens et suis-moi ».

Dans règle de vie, il y a règle et il y a vie. La règle est nécessaire pour guider et stimuler sa volonté dans la durée. Mais la finalité est bien la vie, l’amour.

 

La première étape pour l'établir est de discerner personnellement les orientations de vie à prendre pour suivre ce chemin d’amour : quelle importance j’attache à la relation à Dieu, à la relation à mon conjoint, à la relation aux autres ? Quelle place je donne au travail, aux engagements dans la société et dans l'Eglise ? A quoi doit servir l'argent que je gagne ? Comment gérer mon temps ?

Une fois ces priorités reconnues, il convient de définir des dispositions concrètes pour les traduire en actes. Ces dispositions peuvent concerner les horaires que l'on retient pour la prière personnelle, en couple et en famille, le temps que l'on réserve en toute priorité à son conjoint, la part de ses revenus et de son temps que l'on souhaite consacrer à aider les autres, etc.

La règle doit trouver un équilibre entre une facilité qui ne fait pas progresser et une exigence qui décourage.

Tout naturellement, l'ensemble des autres moyens proposés par les Equipes doivent prendre place dans la règle de vie de chaque équipier.

Il est souhaitable que la règle soit écrite, afin de pouvoir y revenir quand c'est nécessaire. La rédiger est souvent un passage difficile, car l’engagement est tracé… Mais une fois que c'est fait, la règle de vie libère de beaucoup d'obstacles qui empêchent d'aimer et aide à vivre toute la journée en présence du Seigneur. Elle unifie la vie et suggère des moyens au service de l'amour.

Il ne suffit pas de rédiger une règle de vie, il faut encore l'appliquer tout au long de sa vie. Les Equipes Notre-Dame recommandent que chacun prenne chaque mois le temps nécessaire pour examiner la façon dont il la met en œuvre. C'est le moment de mesurer sur quels points il faut progresser afin de mieux vivre cette règle. On peut alors prendre une résolution ponctuelle sur laquelle on fera un effort particulier au cours du mois qui vient. Par exemple, quelqu'un qui constate qu'il y a longtemps qu'il n'a pas reçu le sacrement de réconciliation pourra prendre la résolution de le faire dans le mois qui vient.

Bien entendu, la règle de vie d'un laïc marié ne peut pas rester la même tout au long de sa vie. Elle est chemin et n'est jamais achevée. Il faut donc la réexaminer régulièrement, en profondeur, par exemple chaque année, et voir sur quels points elle doit être adaptée.


Retour