La célébration à l'église, quel sens ?

Version imprimableVersion imprimableVersion PDFVersion PDF


En décidant de se marier à l’église, les futurs conjoints placent Dieu au cœur de leur union. Ils doivent en être bien conscients.

La célébration religieuse va rendre visible cette alliance avec Dieu et la concrétise par un triple engagement : celui des mariés entre eux, celui des mariés envers Dieu, celui de Dieu envers les mariés.

Chaque étape de la célébration a une signification précise qu’il faut avoir en mémoire pour vivre pleinement ce moment si important de la vie d’un couple marié.

 

 

La célébration à l’église, souvent rêvée par les futurs mariés, n’est pas une cérémonie protocolaire et simplement traditionnelle. Chaque moment est porteur d’un sens important. Comme pour tout engagement, ce qui va donner la portée de la célébration, ce sont les paroles qui seront prononcées et les gestes qui seront accomplis, à travers lesquels se réalise le sacrement de mariage.

Le déroulement détaillé de la célébration est examiné lors de la préparation du mariage. Sont présentés ici les principaux moments-clés, particulièrement porteurs de sens, qu’il est important de bien comprendre.


Entrer dans l’église

L’église n’est pas un lieu anodin. C’est d’abord la maison de Dieu. Dieu y accueille les futurs mariés qui viennent à sa rencontre.

L’église est aussi la maison de la communauté chrétienne. Se marier à l’église, c’est être accueilli par la communauté, les familles, les témoins, les amis.

C’est ce que signifie l’accueil du prêtre ou du diacre, à l’entrée de l’église et au tout début de la cérémonie, au nom de Dieu et de la communauté des chrétiens.


Ecouter la Parole de Dieu

Dieu vient à notre rencontre et nous parle.

Ecouter Dieu nous dire son amour infini et révéler ce à quoi le Seigneur appelle tout couple, c’est consentir à recevoir cette Parole pour qu’elle guide notre vie.

Les textes sont choisis par les époux dans la Bible. Ils manifestent ainsi leur foi et leur confiance en Dieu, leur désir et leur espérance de bâtir leur couple sur du roc.

« Je vais vous montrer à qui ressemble quiconque vient à moi, écoute mes paroles et les met en pratique : il est comme un homme qui s'est mis à bâtir une maison ; il a creusé profondément la terre et a posé les fondations sur le roc. Quand l'inondation est venue, les eaux de la rivière se sont jetées contre cette maison, mais sans pouvoir l'ébranler, car la maison était bien bâtie. » Luc 6, 47-48


Echanger les consentements

C’est le moment essentiel du sacrement de mariage. Dire « oui » librement à son conjoint engage très fortement, personnellement, en couple, avec et devant Dieu.

C’est la présence de Dieu qui donne à chaque conjoint la confiance et la force pour « s'engager et vivre dans l'amour et la fidélité, dans le bonheur et les épreuves, dans la santé et la maladie, tous les jours de la vie ». A l’image de l’amour fidèle de Dieu pour les hommes et son Eglise.

Et tout au long de leur vie, Dieu sera présent auprès des conjoints pour les aider à être fidèles à leur amour.

Pour donner encore plus de force à leur promesse, les époux s’engagent devant le prêtre, leurs témoins et toute l’assemblée qui représentent l’Eglise de Dieu. Le prêtre pourra alors affirmer publiquement : « Désormais vous êtes unis par Dieu dans le mariage. »


La bénédiction et la remise des alliances

Les alliances sont le symbole visible de l'union des jeunes mariés pour la vie. C’est un signe déjà très important. Mais elles sont aussi le signe de l'Alliance de Dieu avec le nouveau couple (les alliances sont bénies solennellement par le célébrant).

C’est un second moment particulièrement fort pour les jeunes mariés. Le « oui » se concrétise matériellement par un premier geste de grande confiance : passer l’alliance au doigt de son conjoint.

Tout au long de leur vie, l'alliance au doigt de chacun restera pour les époux le symbole de leur Alliance et rappellera à chacun le sacrement qui les a unis avec et devant Dieu.
 

La liturgie de l’Eucharistie

Des époux souhaitent que leur union soit célébrée au cours d’une Eucharistie, signe de l'alliance entre Dieu et les hommes. Communier au Corps du Christ le jour de leur mariage, et par la suite régulièrement, est pour eux une force sans cesse renouvelée pour aimer mieux, à commencer par leur conjoint. C’est accepter de prendre Jésus pour guide et pour modèle, pour aimer comme Lui a aimé les hommes, jusqu’au don total.

Cette partie de la cérémonie n’est pas obligatoire. Le choix d’intégrer ou pas la liturgie de l’Eucharistie à la célébration se décide avec le prêtre.


La bénédiction nuptiale

Lors de l’échange des consentements et de la remise des alliances, les mariés expriment leur volonté de fidélité. Lors de la bénédiction nuptiale, c’est Dieu lui-même qui consacre l’amour des nouveaux mariés et leur donne son Esprit-Saint pour les accompagner toute leur vie.

Le prêtre (ou le diacre), tenant ses mains étendues au dessus des nouveaux époux, dit la bénédiction nuptiale qui confie le nouveau couple à Dieu.

Cette bénédiction rappelle aux jeunes mariés que leur engagement de fidélité concerne tous les aspects de leur vie conjugale : leur vie affective, leur vie sexuelle, le désir d’enfants et leur éducation selon l’Evangile, leur vie matérielle, leur vie sociale, etc.


La prière des époux

La cérémonie arrive à son terme. Les nouveaux époux sont heureux de ce moment si important vécu ensemble et devant leurs familles et amis, sous le regard aimant de Dieu.

Il est naturel d’exprimer son bonheur et de le dire à Dieu devant familles et amis. C’est le sens de la prière des époux. Les conjoints remercient Dieu pour ce don merveilleux de l’amour, lui disent leur confiance et leur espérance en l’avenir avec son soutien fidèle.

Dans un même élan, l’assemblée élargit la prière aux intentions des familles, de l’Eglise et du monde, puis à la prière de tous les chrétiens, le Notre-Père.


La conclusion de la cérémonie

La cérémonie se termine par la signature des registres de la paroisse qui garde mémoire de cet évènement. C’est surtout une nouvelle vie qui commence pour les nouveaux mariés, fondée sur leur sacrement de mariage, portée par tout ce qu’ils ont entendu et fait au cours de la cérémonie.


____________________________________________________________

Pour en savoir plus…

Vous n’êtes pas marié religieusement, et vous désirez en savoir plus : Rencontrez un prêtre de la paroisse la plus proche. Il pourra vous éclairer et, si vous le souhaitez, vous orientera vers des couples formés à la préparation des futurs mariés.

Vous êtes mariés religieusement, et vous souhaitez vivre votre sacrement de mariage de façon plus approfondie : Contactez un prêtre de la paroisse la plus proche, il vous orientera vers des groupes de couples qui ont les mêmes souhaits que vous (Tandem, Equipes Notre-Dame, ou d’autres mouvements chrétiens).

Lire aussi...
Le mariage : une préparation nécessaire
Des livres pour approfondir